Identifiez-vous ou Créez un compte

saint suaire

Linceul qui servit à ensevelir Jésus-Christ ; d'après une tradition tardive, linge qu'une femme, Véronique, aurait appliqué sur le visage de Jésus pour l'essuyer lorsqu'il marchait sur le chemin du Calvaire.

RELIGION

Plusieurs lieux de la chrétienté ont cru posséder le linceul ayant servi à l'ensevelissement de Jésus, et improprement appelé « suaire ». Le plus célèbre est le saint suaire de Turin qui porte en négatif la double empreinte, face et dos, d'un homme nu, au visage barbu, cheveux longs et yeux clos. Considéré comme authentique par la piété populaire, mais non par l'Église, il a été daté du xiiie s., à la suite d'analyses scientifiques, en 1988.