microprocesseur

(anglais microprocessor, de to process, traiter)

Vue interne d'un microprocesseur
Vue interne d'un microprocesseur

Processeur miniaturisé dont tous les éléments sont rassemblés en un seul circuit intégré. (Synonyme familier : puce.)

Conçu pour répondre aux besoins d'un fabricant de calculettes, le premier microprocesseur (Intel 4004) a été commercialisé au début des années 1970. Regroupant 2 300 transistors sur une plaquette de silicium de 7 mm de côté, il ne pouvait traiter que des mots de 4 bits.

Aujourd'hui, les microprocesseurs savent traiter les informations sur 32, voire 64 bits, et la distance qui sépare l'informatique de la micro-informatique ne cesse de se réduire. Les microprocesseurs ne jouent plus seulement le rôle d'unité centrale des micro-ordinateurs : les plus perfectionnés d'entre eux intègrent également des fonctions qui nécessitent, pour d'autres, l'usage de circuits séparés, tels que coprocesseur arithmétique ou unité de gestion de la mémoire. Parallèlement, on a mis au point des circuits capables, tout comme les microprocesseurs, de traiter les informations, mais bénéficiant en supplément d'une mémoire dans laquelle le programme dictant la conduite à tenir est stocké : baptisés microcontrôleurs, ils sont essentiellement utilisés dans des applications industrielles et grand public. Certains microprocesseurs sont désormais bâtis sur une architecture dite « RISC » (Reduced Instruction Set Computer), qui permet de réaliser des puces puissantes mais plus simples, autorisant l'intégration d'un plus grand nombre de fonctions sur une même surface de silicium.