Identifiez-vous ou Créez un compte

biotélémétrie

La biotélémétrie a pris une grande ampleur, surtout depuis que les satellites artificiels sont employés pour repérer les déplacements d'animaux.

Ceux-ci peuvent être terrestres (ours, chevreuils, élans, etc.) ou marins (tortues luths, requins pèlerins, auxquels on attache un petit flotteur contenant l'émetteur). On suit le requin pèlerin afin de localiser les bancs de plancton dont il se nourrit, car l'on songe à exploiter le plancton pour enrichir la nourriture humaine. La biotélémétrie est contestée par certains écologistes, qui soutiennent qu'elle peut perturber les conditions de vie des animaux ainsi observés.