Identifiez-vous ou Créez un compte

adiabatique

Courbe représentant les variations de température d'une particule d'air en mouvement ascendant.

Dans l'air libre (au-dessus de 3 000 m), l'absorption et les pertes de chaleur par rayonnement sont très faibles et, comme l'air est un mauvais conducteur, les variations de température suivent l'adiabatique. L'ascension d'une particule d'air non saturé entraîne un refroidissement de l'ordre de 1 °C tous les 100 m (la descente provoque un réchauffement égal), ampleur qui mesure le gradient adiabatique. L'ascension en atmosphère saturée, correspondant à la pseudo-adiabatique, entraîne un refroidissement moindre de moitié (gradient pseudo-adiabatique de 0,5 °C pour 100 m).