Identifiez-vous ou Créez un compte

campagne de Mandchourie (1945)

S'étant engagée à Yalta à intervenir contre le Japon après la capitulation allemande, l'URSS dénonce le 5 avril 1945 le pacte nippo-soviétique de 1941 et déclare la guerre au Japon le 8 août, deux jours après Hiroshima.

L'Armée rouge pénètre le 9 en Mandchourie par trois armées : Malinovski le long du Transsibérien, Pourkaïev vers Harbin, Merestkov depuis Vladivostok. Pendant que la flotte soviétique intervient à Sakhaline-Sud et dans les Kouriles, les forces soviétiques terrestres progressent de 150 à 400 km en 8 jours.

Le 17, le commandement japonais entre en pourparlers, et, le 20, toutes les forces japonaises déposent les armes (600 000 prisonniers), pendant que, jusqu'à la fin du mois, les Soviétiques continuent l'occupation de la Mandchourie et de la Corée jusqu'au 38e parallèle.

Pour en savoir plus, voir l'article Seconde Guerre mondiale.