échelle de Beaufort

Échelle utilisée pour mesurer la force du vent, graduée de 0 à 12 degrés.

Cette échelle a été proposée par l'amiral sir Francis Beaufort en 1806. Elle a été modifiée en 1946. Elle est utilisée y compris pour la navigation de plaisance.

Échelle des vents de Beaufort

Échelle de Beaufort

Degré Beaufort

Terme descriptif

Vitesse moyenne en noeuds

Vitesse moyenne en km/h

Observations en mer

Hauteur des vagues

Observations sur terre

0

calme

moins de 1

moins de 1

la mer est comme un miroir

0

On ne sent pas de vent ; la fumée s'élève verticalement

1

très légère brise

de 1 à 3

de 1 à 5

quelques rides en écailles de poisson, mais sans aucune écume

0

On sent très peu le vent ; sa direction est révélée par la fumée qu'il entraîne, mais non par les girouettes

2

légère brise

de 4 à 6

de 6 à 11

vaguelettes courtes aux crêtes d'apparence vitreuse, ne déferlant pas

0 à 0,1 m

le vent est perçu au visage ; les feuilles frémissent, les girouettes tournent

3

petite brise

de 7 à 10

de 12 à 19

très petites vagues (environ 60 cm de haut) ; les crêtes commencent à déferler, les moutons apparaissent

0,1 à 0,5 m

les drapeaux légers se déploient ; les feuilles et les rameaux sont sans cesse agités

4

jolie brise

de 11 à 16

de 20 à 28

petites vagues s'allongeant, moutons nombreux

0,5 à 1,25 m

le vent soulève la poussière, les feuilles et les morceaux de papier, il agite les petites branches ; les cheveux sont dérangés, les vêtements claquent

5

bonne brise

de 17 à 21

de 29 à 38

vagues modérées, nettement allongées ; beaucoup de moutons ; embruns

1,25 à 2,5 m

les yeux sont gênés par les matières dans l'air ; les arbustes en feuilles commencent à se balancer ; des vaguelettes se forment sur les plans d'eau

6

vent frais

de 22 à 27

de 39 à 49

des lames se forment, les crêtes d'écume blanche s'étendent ; davantage d'embruns

2,5 à 4 m

les manches d'air sont gonflées par les côtés, l'utilisation des parapluies devient difficile ; les grandes branches sont agitées, les fils des lignes électriques font entendre un sifflement

7

grand frais

de 28 à 33

de 50 à 61

la mer grossit en vagues déferlantes ; l'écume commence à être soufflée en traînées dans le lit du vent

4 à 6 m

la marche contre le vent devient pénible ; les arbres sont agités en entier

8

coup de vent

de 34 à 40

de 62 à 74

tourbillons d'écume à la crête des lames ; traînées d'écume

4 à 6 m

la marche contre le vent est très difficile ; le vent casse des rameaux

9

fort coup de vent

de 41 à 47

de 75 à 88

grosses lames déferlants en rouleaux, tourbillons d'embruns arrachés aux lames, nettes traînées d'écume ; visibilité réduite par les embruns

6 à 7 m

les enfants sont renversés ; le vent arrache les tuyaux de cheminée et endommage les toitures

10

tempête

de 48 à 55

de 89 à 102

très grosses lames déferlantes ; écume en larges bancs formant des traînées blanches ; visibilité réduite par les embruns

7 à 9 m

(rarement observé à terre). les adultes sont renversés ; les arbres sont déracinés, les habitations subissent d'importants dommages

11

violente tempête

de 56 à 63

de 103 à 117

lames déferlantes d'une hauteur exceptionnelle ; mer couverte d'écume blanche ; visibilité réduite

9 à 14 m

(très rarement observé à terre). Ravages étendus, graves dégâts aux constructions

12

ouragan

64 et plus

118 et plus

lames déferlantes énormes, mer entièrement blanche ; air plein d'écume et d'embruns ; visibilité très réduite

14 m et plus

(en principe, degré non utilisé). Ravages désastreux ; violence et destruction