si

adverbe de quantité

(de si 3)

Définitions de si


  • Marque l'intensité d'un adjectif ou d'un adverbe (suivi d'une subordonnée de conséquence) : Il est si grand qu'il ne peut passer par cette porte.
  • Marque une intensité affective : Cet homme est si généreux !
  • Marque une comparaison d'égalité dans une phrase négative ou interrogative (au lieu de aussi) : On n'est jamais si malheureux qu'on s'imagine.
  • Si… que, encadrant un adjectif ou un adverbe, introduit une subordonnée concessive ; quelque… que : Si mal qu'il ait agi, il faut lui pardonner. (Avec un adjectif, on peut employer si… soit-il : Si aimable soit-il.)

Expressions avec si



  • (Tant et) si bien que,

    introduit une subordonnée de conséquence : La chance tourna si bien qu'il perdit tout.

Synonymes de si


Marque une intensité affective.

Synonyme :

Si… que, encadrant un adjectif ou un adverbe, introduit une...

Synonymes :


Difficultés de si


  • EMPLOI

    Si, adverbe, peut modifier un adjectif, un participe passé employé comme adjectif, ou un adverbe : avec un si joli minois, elle ne manque pas de prétendants ; qui aurait pu penser cela d'un homme si estimé ? ; il écoute si attentivement qu'il ne vous a pas entendu venir. En revanche, si ne doit pas être employé devant un participe passé conjugué avec avoir : vous l'avez tant (ou tellement) brusqué qu'il ne reviendra sûrement pas (et non : *vous l'avez si brusqué...). Mais cet emploi est possible lorsque le participe passé est accompagné du verbe être : elle est si appréciée par ses chefs que ses collègues la jalousent un peu.
    recommandation :
    Éviter les pléonasmes *si tant, *si tellement.
    remarque
    Les vers de la vieille chanson populaire : Aux marches du palais, / Y a si tant belle fille... ne doivent pas être imités dans l'expression soignée.

    On dit couramment aujourd'hui j'ai si faim, si soif, si peur... ; il est si en colère...- En revanche, il reste préférable de dire : j'ai tant (ou tellement) besoin de... ; j'ai tant (ou tellement) envie de... → envie, faim.

    Si comparatif, suivi de que, peut s'employer dans une phrase négative ou interrogative : il n'est pas si malin qu'on le dit ; est-il si malin qu'on le dit ? La négation est omise dans les expressions familières si peu que rien (= très peu) et si peu que vous voudrez (= aussi peu que vous voudrez).
    Si / aussi. → aussi

    Si... que de, si... de = assez... pour. « Es-tu toi-même si crédule / Que de me soupçonner d'un courroux ridicule ? » (Racine). « Qui te rend si hardi de troubler mon breuvage ? » (La Fontaine). Cette construction, courante à l'époque classique, est sortie de l'usage.

  • CONSTRUCTION

    Si... que.

    Si... que exprimant la comparaison dans une tournure négative ou interrogative est suivi de l'indicatif ou du conditionnel : il n'est pas si malin qu'on le croyait (ou qu'on l'aurait cru) ; est-il si compétent qu'on le dit ?

    Si... que, introduisant une proposition subordonnée de conséquence, est suivi de l'indicatif ou du conditionnel lorsque la principale est affirmative : elle est si drôle qu'on se dispute son amitié ; elle est si jolie qu'on la croirait sortie d'un magazine. - Lorsque la principale est négative ou interrogative, si... que est suivi du subjonctif : elle n'est pas si parfaite qu'elle ait toutes les qualités ; est-elle si parfaite qu'elle ait toutes les qualités ?

    Si... que introduisant une proposition concessive, ou marquant une opposition ou une restriction, est suivi du subjonctif : si beau qu'il soit, il n'a pas toutes les qualités.
    Que est omis lorsqu'il y a inversion du sujet : si beau soit-il, il n'a pas toutes les qualités.

Mots proches

De quel verbe proviennent les mots « gisant » et « ci-gît » ?