Accueil > langue française > dictionnaire > ridicule adj. - ridicule n.m.

ridicule

adjectif

(latin ridiculus, de ridere, rire)

  • 1. Dont on est porté à rire, à se moquer : Je trouve cette mode ridicule.

    Synonymes :

    cocasse (familier) - inénarrable - risible

  • 2. Qui est peu sensé, déraisonnable : C'est ridicule de se mettre dans des états pareils.

    Synonyme :

    grotesque

  • 3. Qui est insignifiant, dérisoire : On lui a proposé un prix ridicule de sa vieille voiture.

    Synonymes :

    infime - maigre - mince - minime - riquiqui (familier)

ridicule

nom masculin

  • 1. Littéraire. Trait, aspect ridicule de quelqu'un, ce qui en lui porte à rire, à se moquer : Ne pas voir ses propres ridicules.
  • 2. Fait d'être ridicule, d'être un objet de moquerie : La crainte du ridicule.
  • 3. Côté ridicule de quelque chose : Sentir le ridicule d'une situation.

Expressions avec ridicule

ridicule

nom masculin

  • Tourner quelqu'un, quelque chose en ridicule,

    les rendre ridicules en se moquant d'eux.

Citations avec ridicule


  • Nicolas Boileau dit Boileau-Despréaux (Paris 1636-Paris 1711)
    On sera ridicule, et je n'oserai rire ?
    Satires
  • Sébastien Roch Nicolas, dit Nicolas de Chamfort (près de Clermont-Ferrand 1740-Paris 1794)
    Académie française, 1781
    On n'imagine pas combien il faut d'esprit pour n'être pas ridicule.
    Maximes et pensées
  • François Coppée (Paris 1842-Paris 1908)
    Académie française, 1884
    Et je n'ai pas trouvé cela si ridicule.
    Poésies, Lemerre
  • Valery Larbaud (Vichy 1881-Vichy 1957)
    Ne rien trouver ridicule est le signe de l'intelligence complète.
    A. O. Barnabooth, Journal intime , Gallimard
  • Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière (Paris 1622-Paris 1673)
    On veut bien être méchant ; mais on ne veut point être ridicule.
    Le Tartuffe, Préface
  • Jean Paulhan (Nîmes 1884-Neuilly-sur-Seine 1968)
    Académie française, 1963
    Un critique ne doit jamais hésiter à se rendre ridicule.
    Le Bonheur dans l'esclavage, Pauvert
  • Jean-François Paul de Gondi, cardinal de Retz (Montmirail 1613-Paris 1679)
    Ce qui est nécessaire n'est jamais ridicule.
    Mémoires

  • Victor Hugo (Besançon 1802-Paris 1885)
    L'odieux est la porte de sortie du ridicule.
    Tas de pierres, Éditions Milieu du monde
  • François, duc de La Rochefoucauld (Paris 1613-Paris 1680)
    Le ridicule déshonore plus que le déshonneur.
    Maximes
  • François, duc de La Rochefoucauld (Paris 1613-Paris 1680)
    S'il y a des hommes dont le ridicule n'ait jamais paru, c'est qu'on ne l'a pas bien cherché.
    Maximes
  • Napoléon Ier (Ajaccio 1769-Sainte-Hélène 1821)
    empereur des Français
    Du sublime au ridicule il n'y a qu'un pas.
    Cité par Las Cases dans le Mémorial de Sainte-Hélène

    Commentaire
    C'est un Napoléon désabusé qui aurait dit ces paroles, après la retraite de Russie, à son ambassadeur à Varsovie, Mgr de Pradt.

Mots proches

Lequel de ces mots devrait, au singulier, se terminer par la lettre « r » ?