dévot, dévote

adjectif et nom

(latin ecclésiastique devotus, dévoué)

Définitions de dévot


  • Qui est zélé pour la religion et les pratiques religieuses : Une famille dévote.
  • Péjoratif. Qui manifeste une dévotion ostentatoire ou hypocrite ; bigot.

Expressions avec dévot



  • Faux dévot,

    personne qui affecte hypocritement une dévotion outrée.

Synonymes et contraires de dévot


Qui est zélé pour la religion et les pratiques religieuses.

Synonymes :

Contraires :

Qui manifeste une dévotion ostentatoire ou hypocrite ; bigot..

Synonyme :


Citations avec dévot


  • Nicolas Boileau dit Boileau-Despréaux (Paris 1636-Paris 1711)
    Tant de fiel entre-t-il dans l'âme des dévots ?
    Le Lutrin
  • François de Salignac de La Mothe-Fénelon (château de Fénelon, Périgord, 1651-Cambrai 1715)
    Il ne faut point s'opiniâtrer à faire goûter aux enfants certaines personnes pieuses dont l'extérieur est dégoûtant.
    De l'éducation des filles
  • Gustave Flaubert (Rouen 1821-Croisset, près de Rouen, 1880)
    Académie française, 1880
    Plus il y a de chantres à une église, plus il est à présumer que les paroissiens ne sont pas dévots.
    Correspondance, à Louise Colet, 1852
  • Théophile Gautier (Tarbes 1811-Neuilly 1872)
    Si le dieu n'est qu'une idole, plaignons l'idole et non le dévot.
    Extrait de La Presse 20 novembre 1848
  • Jean de La Bruyère (Paris 1645-Versailles 1696)
    Un dévot est celui qui sous un roi athée serait athée.
    Les Caractères, De la mode
  • François, duc de La Rochefoucauld (Paris 1613-Paris 1680)
    La plupart des amis dégoûtent de l'amitié, et la plupart des dévots dégoûtent de la dévotion.
    Maximes
  • Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière (Paris 1622-Paris 1673)
    Ah ! pour être dévot, je n'en suis pas moins homme !
    Le Tartuffe III, 3, Tartuffe
  • Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière (Paris 1622-Paris 1673)
    Ah ! vous êtes dévot et vous vous emportez !
    Le Tartuffe, II, 2, Dorine
  • Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière (Paris 1622-Paris 1673)
    Il est de faux dévots ainsi que de faux braves.
    Le Tartuffe, I, 5, Cléante
  • Charles de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu (château de La Brède, près de Bordeaux, 1689-Paris 1755)
    Le Ciel peut faire des dévots, le Prince fait des hypocrites.
    Mes pensées
  • Antoine Rivaroli, dit le Comte de Rivarol (Bagnols-sur-Cèze 1753-Berlin 1801)
    La dévote croit aux dévots, l'indévote aux philosophes ; mais toutes deux sont également crédules.
    Rivaroliana

Mots proches

« C'[était] l'éducation et les mœurs qui [faisait] la bonne société. » Combien de verbes mettez-vous au pluriel ?