En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Gioia Tauro

Port d'Italie (province de Reggio Calabria).

  • Population : 19 154 hab. (recensement de 2011)

D'origine très ancienne, Gioia fut une dépendance de l'antique Locres (Locres Épizéphyriennes), fondée par des colons Grecs au viie siècle avant J.-C. Elle eut une période de splendeur au temps de la Grande Grèce, puis, envahie par les marécages, elle connut la décadence, et finit pendant des siècles par n'être plus qu'un petit village où quelques pêcheurs vivaient misérablement. Ce fut dans sa plaine que se déroulèrent plusieurs actions guerrières : dans la guerre qui suivit les Vêpres siciliennes, sa plaine fut le théâtre de plusieurs combats (1282), et c'est près de Gioia qu'en 1503 se déroula, pour la domination de cette région de l'Italie, la bataille décisive entre Français et Espagnols où les troupes françaises furent mises en déroute par les armées de Gonsalve de Cordoue. Sous la domination espagnole, Gioia atteignit sa population maximum (1 280 habitants en 1545) puis se dépeupla de nouveau, avant d'être ravagée par un tremblement de terre en 1783. En 1802, infestée par la malaria et après avoir subi pendant des siècles les attaques de pirates, elle ne comptait plus que 300 habitants.

De nouveau asséchée et mise en valeur dans les années 1930, Gioia Tauro est aujourd'hui la seule ville industrielle, commerciale, agricole et maritime de la province de Reggio.