En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Chilleurs-aux-Bois

Commune du département du Loiret (canton et arrondissement de Pithiviers).

  • Population : 1 870 hab. (recensement de 2010)
  • Nom des habitants : Chilleurois

Commune membre de la Communauté de communes de Beauce et du Gâtinais. Église à contreforts (xiie-xiiie s., modifiée au xve s.). Château de Chamerolles : surnommé aujourd'hui le château-promenade des parfums, cet édifice de style Renaissance a été sauvé de la ruine à la fin des années 1980. À travers son musée, voué à l'art du parfum et des flacons précieux, et à son jardin Renaissance, il retrace l'histoire des senteurs et des plantes aromatiques.

Histoire

Différentes familles seigneuriales ont possédé la terre de Chamerolles, dont les Brouard, au Moyen Âge, puis, à partir de la fin du xve s., la famille du Lac.

Les travaux du château, édifié selon les plans d'une forteresse médiévale, furent achevés en 1522 pour Lancelot Ier du Lac, conseiller et chambellan du roi, bailli et gouverneur d'Orléans, prénommé ainsi en hommage au héros des romans des chevaliers de la Table Ronde. Le bâtiment se présente comme un vaste quadrilatère tantôt en pierre et moellon, tantôt en brique et pierre, formé de quatre ailes cantonnées aux angles de tours rondes. À l'est, la cour extérieure est restée ouverte de part et d'autre d'un châtelet d'entrée flanqué de quatre tourelles rondes. L'ensemble est entouré de douves.

L'aile sud, en brique et pierre, conserve notamment une galerie avec un escalier en hors d'œuvre et une chapelle aménagée dans la tour d'angle. Engagée fermement au côté du parti calviniste (Lancelot II, petit-fils du bâtisseur du château, commandait la compagnie personnelle de l'amiral Gaspard de Coligny) dès les débuts des guerres de Religion, la famille du Lac transforma cette chapelle en temple protestant en 1585, et le château en haut-lieu du protestantisme.