En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Champigny-sur-Veude

Commune d'Indre-et-Loire, au confluent de la Veude et du Mable.

  • Population : 892 hab. (recensement de 2010)
  • Nom des habitants : Campinois

Elle conserve plusieurs maisons du xvie s. et un château, dont la chapelle est un chef-d'œuvre de la Renaissance.

Le château

Au xie s., le comte d'Anjou fonda une forteresse à Champigny-sur-Veude. Le château, où séjourna Charles VII en 1429, fut rebâti au xvie s. par Louis Ier de Bourbon et par son fils Louis II, duc de Montpensier. Les travaux d'embellissement se poursuivirent jusqu'au début du xviie s. En 1625, Marie de Bourbon, duchesse de Montpensier, épousa Gaston d'Orléans, frère du roi. En 1635, jaloux de cette résidence dont la splendeur égalait celle de son propre château à Richelieu, le cardinal fit démolir l'édifice, en épargnant toutefois les communs et la Sainte-Chapelle. Finalement, la Grande Mademoiselle dut attendre 1656 pour retrouver la propriété de ses ancêtres. En 1791, les communs furent réaménagés et la chapelle restaurée.

L'édifice actuel, aux angles extérieurs flanqués de grosses tours à dôme et lanternon, a été installé dans les anciens bâtiments de service par la Grande Mademoiselle.

La Sainte-Chapelle

Bâtie entre 1508 et 1543, la Sainte-Chapelle est un chef-d'œuvre de la Renaissance. L'ensemble se rattache à l'école française de la Loire, tandis que le porche, construit en dernier, porte le cachet très prononcé de l'école italienne. Elle échappa à la destruction imposée par le cardinal Richelieu, grâce à l'intervention du pape Urbain VIII.

L'édifice à nef unique se compose de trois travées, d'un chœur, d'une abside à pans coupés couverts de voûtes d'ogives et de deux chapelles latérales.

La Sainte-Chapelle est célèbre pour ses vitraux du xie s., qui garnissent onze fenêtres. Ils ont été offerts par le cardinal de Givry à sa nièce Jacquette de Longwy, qui épousa Louis II de Bourbon en 1538. On ignore le nom du maître verrier.