En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Chaligny

Commune du département de la Meurthe-et-Moselle, à 12 km au sud-ouest de Nancy (canton de Neuves-Maisons).

  • Population : 3 117 hab. (recensement de 2010)
  • Nom des habitants : Chalinéens

Bonneterie. Forêt communale de Haye. Église Saint-Remy (vitraux du xvie siècle).

Histoire

S'il paraît acquis que le promontoire où s'élève aujourd'hui la commune de Chaligny fut, comme toute la vallée de la Moselle, colonisé par les Romains dès le Ier siècle, comme en témoignent d'assez nombreux vestiges archéologiques d'époque gallo-romaine, en particulier une statue représentant Hercule, la ville, nommée pour la première fois dans une bulle du pape Léon IX sous le nom de Calliniacum, n'entra réellement dans l'histoire qu'au début du xie siècle ; son fief, possession des seigneurs de Vaudémont, issus de la branche cadette des ducs de Lorraine, était alors sensiblement plus vaste que le territoire de la commune actuelle, puisqu'il englobait non seulement le territoire de Neuves-Maisons mais aussi ceux de Chavigny, Maron et Messein ; au xive siècle, à la suite de longues querelles, Chaligny, qui occupait une position clé commandant à la fois la vallée de la Moselle et celle du Madon, passage naturel entre la Lorraine et la Bourgogne, passa des mains de l'évêque de Metz à celles des ducs de Lorraine.

Après la mort sans descendance d'Henri IV de Vaudémont à la bataille de Crécy (1346), le fief passa au comte de Joinville, puis, après avoir appartenu à la comtesse Alice de Joinville-Vaudémont (1413), au terme d'âpres luttes entre Bourguignons et Lorrains, à la puissante maison de Neufchâtel (traité d'Arras, 1472).

Lorsque Henri de Neufchâtel mourut en 1504, il n'avait pas encore recouvré son fief de Chaligny, dévasté par des années de guerre ; le château, qui avait été détruit en 1467, ne fut jamais relevé.