En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

le Cher

Affluent de la Loire (rive gauche), long de 350 km et drainant un bassin de près de 14 000 km2.

Né à Mérinchal, dans la Combraille (dans l'est du département de la Creuse) [à 717 m d'altitude], le Cher coule d'abord vers le N., passe à Montluçon (où il entre en plaine), limitant à l'O. le Bourbonnais, avant de pénétrer dans le Berry. Il passe à Saint-Amand-Montrond, Vierzon (il sépare ensuite la Sologne et la Touraine), Chenonceaux, dans le sud de Tours, coulant parallèlement à la Loire, qu'il rejoint à Villandry (Indre-et-Loire), en aval de Tours, près de Langeais. Ses principaux affluents sont l'Yèvre (rive droite), qui le rejoint à Vierzon, puis, en aval, la Sauldre (rive droite).

À l'image de la Loire, le Cher a un régime fluvial très irrégulier, marqué par des étiages prononcés en été et des crues à fort débit d'octobre à juin. Son bassin versant est un territoire essentiellement rural, où domine l'activité agricole. Le Cher est rejoint à Noyers-sur-Cher par le canal du Berry qui le longe depuis Montluçon (Allier) jusqu'à Vierzon (Cher) puis de Vierzon à Noyers-sur-Cher, et il est lui-même canalisé depuis cette dernière ville jusqu'à Tours.