En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Hermann Zapf

Créateur de caractères allemand (Nuremberg 8 novembre 1918).

Hermann Zapf est l'un des rares créateurs de caractères à être connu du grand public, puisque deux de ses réalisations sont livrées avec la plupart des ordinateurs : le Zapf Dingbats, une police de symboles, et le Palatino.

Son père, militant syndical, ayant été réduit au chômage par la montée du nazisme, Zapf est contraint d'interrompre ses études : en 1933, il est retoucheur chez un imprimeur de Nuremberg. Deux événements vont modifier le cours de sa vie : la révélation de la calligraphie lors d'une exposition consacrée à Rudolph Koch et la rencontre avec un historien de l'imprimerie qui lui ouvre les portes de sa bibliothèque et lui permet de rentrer à la fonderie Stempel pour laquelle il crée son premier caractère en 1939, le Gilgengart, et dont il deviendra, à son retour du service militaire, le directeur artistique.

C'est dans son livre Feder und Stichel (1949) qu'il utilise pour la première fois le nouveau caractère qu'il vient de créer : le Palatino, qui est rapidement inscrit au catalogue de la Mergenthaler Linotype. L'élégance quasi calligraphique de cette police, qui est une constante de sa production, lui vaut un grand succès international.

En 1952, il conçoit pour la presse le caractère Melior, puis il met au point l'Optima, inspiré de l'écriture florentine telle qu'il l'a découverte lors de son voyage en Italie (1950) ; l'Optima voit le jour en 1958 alors qu'il a abandonné deux ans plus tôt sa charge de direction à la fonderie.

Au cours de sa « période américaine », Zapf est professeur de dessin ; on lui commande le Spectrum, puis il réalise divers caractères pour ITC : le Zapf International (1977), le Zapf Chancery… Il est nommé, à près de 60 ans, professeur de typographie pour l'informatique au Rockwell Institute of Technology of New York State, et en 1983, il travaille pour le programme Metafont.

Ce typographe très prolifique – il a dessiné plus de soixante polices – est aussi l'auteur de nombreux articles et de livres : Manuale Typographicum (1954 et 1968), Über Alphabete (1960), Orbis Typographicus (1960), Typographische Variationen (1963).