En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

François, dit Tristan l'Hermite

Écrivain français (château de Soliers, Marche, vers 1601-Paris 1655).

Poète de l'amour, de la nuit et de la nature (les Amours, 1638), il s'illustra au théâtre avec des tragédies. Marianne (1636), dont le succès balança celui du Cid. Les déchirements de l'amour et de la jalousie y sont rendus d'une manière déjà racinienne, grâce à un style homogène, dépouillé et soutenu. La Mort de Sénèque (1645) et la Mort du grand Osman (1646) racontent l'histoire de deux conspirations qui se referment sur leurs auteurs avec une froide précision.

On doit encore à Tristan l'Hermite une autre tragédie Panthée (1637) et une comédie le Parasite (1654).

Il composa une amusante autobiographie romanesque (le Page disgracié, 1643).

[Académie française, 1649.]