En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Steven Georgiou, dit Cat Stevens

Pianiste, chanteur et compositeur de rock et de folk américain (Londres 1947).

Né d'un père grec et d'une mère suédoise, Cat Stevens se lance dans le folk vers 1966. Découvert par un petit producteur, il sort en 1967 un premier single remarqué (Love My Dog) et se place peu de temps après en deuxième position des hits anglais grâce à Matthew And Son. En 1970, il enregistre l'album Mona Bone Jakon et renoue avec le succès grâce à My Lady d'Arbanville, jolie mélodie écrite pour sa petite amie, un top model français en vogue à l'époque. Pour l'anecdote, l'un de ses musiciens fera plus tard parler de lui sous le nom de Peter Gabriel. Cat enfonce le clou avec Wild World, hit international en 1971, et Tea For The Tillerman, son meilleur album à ce jour (disque d'or aux États-Unis), aussitôt suivi de Teaser and The Firecat. À la même époque, il compose la B.O. du film Harold et Maude. Mais, après Catch Bull At Four (1972), Cat Stevens commence à décevoir son public. Il s'intéresse de plus en plus à la philosophie orientale, connaît une courte période symphonique et séjourne un moment au Brésil. Après quelques disques mitigés, comme Buddha And The Chocolate Box (1974), il épouse une musulmane et sort un dernier single (The Old School Yard) en 1977 avant de vendre son piano aux enchères….

En 1978, il se convertit à la foi musulmane, adopte le nom de Yusuf Islam et ouvre une école coranique à Londres. En 1995, après dix-sept ans d'absence des studios, il enregistre un double CD, la Vie du dernier prophète, composé de narrations et de chants religieux traditionnels.

Personnage énigmatique, Cat Stevens semble s'être cherché lui-même à travers sa musique. Est-ce là le résultat de ses origines mixtes, dont l'influence positive se fit surtout sentir à l'époque où il eut la bonne idée d'apporter une délicate touche de musique grecque dans l'univers de la pop ?.