En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Wilhelm Steinitz

Joueur d'échecs autrichien (Prague 1836-New York 1900).

Grand créateur de la stratégie moderne des échecs, il fut champion du monde de 1866 à 1894.

Considéré comme l'un des créateurs de la stratégie moderne des échecs, Steinitz était le fils cadet d'une famille nombreuse juive. Il fit ses études à l'Institut polytechnique de Vienne et tenta de gagner sa vie comme journaliste. En 1861-1862, il remporta le championnat de Vienne, dont le premier prix était une invitation, tous frais payés, pour le tournoi de Londres. Il partit pour l'Angleterre, où il s'installa jusqu'en 1883 avant de se fixer aux États-Unis.

Ses recherches l'amenèrent à modifier complètement son style et à tourner le dos à l'ère romantique pour donner au jeu une dimension stratégique qu'avait pressentie Philidor, un siècle plus tôt.

Il a dominé Andersen, en 1866.

On ne lui connaît qu'un seul rival, Johannes Zukertort, qu'il affronta à New York, en 1886, lors du premier championnat du monde officiel de l'histoire des échecs. Steinitz domina son adversaire, brillant certes, mais dont les traits de génie ne faisaient pas le poids face à un jeu qui s'appuyait sur ses premières bases scientifiques.

Steinitz domina son époque, dominant aussi T. Gunsberg en 1881, Mikhaïl Tchigorine (1850-1908) en 1889 et 1892 avant de s'incliner en 1894, à l'âge de cinquante-huit ans, devant un jeune homme de vingt-quatre ans, Emanuel Lasker. Il avait alors derrière lui vingt-quatre tournois sans aucune défaite.

En 1896, à Moscou, après avoir subi une défaite encore plus cuisante au cours d'un match revanche, il fut interné quelque temps dans une clinique psychiatrique. Revenu à New York, il y mourut dans la misère. (échecs.)