En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Claude Elwood Shannon

Mathématicien et électrotechnicien américain (Gaylord, Michigan, 1916-Medford, Massachusetts, 2001).

Après avoir obtenu en 1936 une licence de mathématiques et une licence d'électrotechnique à l'université du Michigan, il rejoint le Massachusetts Institute of Technology (MIT) où, assistant de recherche, il collabore notamment avec V. Bush puis obtient, en 1940, une maîtrise d'électrotechnique et un doctorat en mathématiques. Dans son mémoire de maîtrise, il utilise l'algèbre de Boole pour jeter les fondements de la théorie des circuits numériques, qui seront plus tard à la base du fonctionnement des ordinateurs et des systèmes de télécommunications.

En 1941, il entre au département de mathématiques des Laboratoires Bell, où il travaille d'abord sur les systèmes de commande de missiles antiaériens. Dans un article publié en 1948 et intitulé « A Mathematical Theory of Communication » (« Une théorie mathématique de la communication »), qui s'appuie sur les travaux d'autres chercheurs comme H. Nyquist et R.V.L. Hartley, il fonde la théorie de l'information, c'est-à-dire une représentation mathématique des conditions et des paramètres qui affectent la transmission et le traitement de l'information. C'est dans cet article qu'apparaît pour la première fois le mot « bit » pour désigner un élément d'information qui ne peut prendre que deux valeurs distinctes, notées 1 et 0. Ce travail précurseur, dont l'un des mérites est de bien distinguer le problème technique posé par la délivrance d'un message de celui que pose la compréhension du message, connaîtra rapidement des prolongements, non seulement pour la mise au point de systèmes de communication, mais dans des domaines aussi divers que l'automatique, la linguistique, la psychologie, l'économie, la biologie et la thermodynamique.

En 1949, Shannon publie un autre article important, sur la cryptographie. Plus tard, il s'intéressera à l'intelligence artificielle et témoignera encore de son ingéniosité en mettant au point des programmes de jeux d'échecs (il sera à l'origine de la première compétition disputée par un ordinateur, à Los Alamos, en 1956) ainsi qu'une souris électronique capable de se diriger dans un labyrinthe.

Nommé professeur au MIT en 1956, il restera consultant des Laboratoires Bell jusqu'en 1972. En 1978, il sera nommé professeur émérite.