En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Abel Servien

marquis de Sablé et de Bois-Dauphin, comte de La Roche-Servien

Homme d'État et diplomate français (Grenoble 1593-Meudon 1659).

Issu d'une ancienne famille de la noblesse de robe dauphinoise, il devint à vingt-trois ans procureur général au parlement de Grenoble (1616) et siégea en cette qualité à l'assemblée des notables réunie à Rouen en 1617 ; conseiller d'État (1618) ; maître des requêtes (1624). En 1630, sa nomination comme premier président au parlement de Bordeaux s'étant heurtée à l'hostilité des parlementaires, il préféra renoncer à cette charge et prit le secrétariat d'État à la guerre ; nommé ambassadeur extraordinaire en Savoie (1631), il fut un des négociateurs des traités de Cherasco et de Saint-Germain-en-Laye avec le duc Victor-Amédée de Savoie. En 1636, tombé en disgrâce auprès de Richelieu, il fut exilé à Sablé.

Rappelé aux affaires en 1643 par la régente et Mazarin, il fut plénipotentiaire et ambassadeur au congrès de Munster (1643), puis prit une part essentielle aux négociations qui aboutirent aux traités de Westphalie (1648). Nommé ministre d'État et garde des Sceaux à son retour à Paris (1649), il s'éloigna de nouveau des affaires pendant la Fronde. En 1653, il fut nommé surintendant des Finances, conjointement avec Fouquet.

Protecteur de Ménage, il avait été élu membre de l'Académie française dès la création de celle-ci (1634), mais il publia peu ; il a laissé des harangues (Harangue de M. le comte de La Roche-Servien faite à La Haye en l'assemblée des états généraux, 1647), des lettres et des écrits diplomatiques (1669).