En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ridley Scott

Cinéaste britannique (South Shields, Durham, 1937).

Le parcours de Ridley Scott est exemplaire. Ayant à la fois étudié le dessin au Royal College of Art de Londres et suivi des cours de cinéma, il réalise un premier court métrage et obtient une bourse, qu'il utilise pour se rendre à New York afin d'étudier la mise en scène. De retour à Londres, il entre à la BBC comme décorateur, puis réalisateur de séries B, avant de passer au cinéma publicitaire, expériences qui influenceront visuellement ses futurs films.

Au départ conçu pour la télévision française, son premier long métrage, Duellistes (1976), adapté d'un roman de Joseph Conrad, est magnifique ; il lui vaut à la fois un succès public mérité et le Grand Prix spécial du jury, à Cannes. Le cinéaste découvre ensuite la science-fiction et réalise Alien, le 8e passager (1979) – l'histoire d'un extraterrestre terrifiant embarqué à bord d'un vaisseau spatial –, puis Blade Runner (1982) – adapté d'un roman de Philip K. Dick et qui se déroule dans le Los Angeles de 2019 –, avec toujours la même rigueur formelle et un fort impact visuel.

Par la suite, Scott tourne Traquée (1987), une histoire d'amour entre un policier marié, d'origine modeste, et une jeune femme riche qu'il doit protéger. Puis il met en scène Black Rain (1989), un film policier dans le milieu de la mafia japonaise, et Thelma et Louise (1991), original et tonique road movie au féminin. Il demande ensuite à Gérard Depardieu d'incarner le rôle-titre de 1492, Christophe Colomb (1992), film de commande qui reçoit un accueil mitigé. En 1995, il tourne un film d'aventures, Lame de fond, une histoire d'adolescents embarqués dans un bateau et découvrant les dures réalités de la mer et des rapports humains, suivi d'un drame historique : Gladiator (2000), qui lui a valu en 2001 cinq Oscars, dont celui du meilleur film et du meilleur acteur pour son interprète principal, Russell Crowe. Ce péplum retrace le destin tragique d'un général romain devenu gladiateur après le meurtre de sa famille par un prince corrompu. Après avoir réalisé Hannibal (2001), la suite du Silence des Agneaux, de Jonathan Demme, où Anthony Hopkins reprend l'interprétation du personnage d'Hannibal Lecter, Scott a entrepris le tournage de la Chute du faucon noir (id.), récit détaillé (et non dénué de propagande) de la bataille livrée à Mogadiscio par l'armée américaine le 3 octobre 1993 contre un chef de guerre somalien. Il signe ensuite Kingdom of Heaven (2005), American Gangster (2007) et Mensonges d'État (2008), dans lequel il retrouve Russell Crowe.