En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Françoise Quoirez, dite Françoise Sagan

Françoise Sagan
Françoise Sagan

Femme de lettres française (Cajarc, Lot, 1935-Honfleur 2004).

Issue d’un milieu bourgeois, Françoise Quoirez prend le pseudonyme de Françoise Sagan, d’après un personnage d'À la recherche du temps perdu de Marcel Proust : Hélie de Talleyrand Périgord, prince de Sagan. Son premier roman, Bonjour tristesse (prix des Critiques, 1954), connaît un succès fulgurant, dû à la précocité de l'auteur et à son apparence néoclassique. La jeune écrivaine de dix-neuf ans y fait l’éloge de la légèreté et de la liberté sentimentales, et n’hésite pas à aborder le désir physique d’un point de vue féminin, position alors en rupture avec la morale conventionnelle des années 1950.

Qualifiée de « charmant petit monstre » par François Mauriac, Françoise Sagan connaît alors la gloire littéraire, gloire alimentée par la légende qu’elle entretiendra autour d’une vie faite d’excès (elle aimait notamment les voitures de sport et la vitesse) et jalonnée par le jeu, la drogue et l’alcool. Elle est l’auteur d’une abondante œuvre romanesque, dont le thème majeur est la psychologie de l'amour dans certains milieux aisés du monde contemporain (Un certain sourire, 1956 ; Aimez-vous Brahms, 1959 ; la Chamade, 1965 ; Des bleus à l'âme, 1971 ; le Lit défait, 1977 ; la Femme fardée, 1981 ; De guerre lasse, 1985 ; Un sang d'aquarelle, 1987 ; la Laisse, 1989 ; les Faux-fuyants, 1991).

On lui doit aussi des pièces de théâtre (Château en Suède, 1960 ; le Cheval évanoui, 1966 ; Il fait beau nuit et jour, 1979), des nouvelles (Des yeux de soie, 1976 ; Musiques de scène, 1981), une correspondance imaginaire avec Sarah Bernhardt (Sarah Bernhardt ou le rire incassable, 1987), ainsi que des mémoires empreints d’esprit et d’élégance (Avec mon meilleur souvenir, 1984 ; …et toute ma sympathie, 1993).