En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Olivia Ruiz

Chanteuse française de variétés (Carcassonne 1980).

Issue d’une famille de musiciens, Olivia Ruiz est très tôt frappée par le virus de la chanson. Elle monte sur scène dès l’âge de douze ans, avec la troupe Médiévales, et enchaîne les expériences musicales tout en se forgeant une culture plutôt orientée vers le rock alternatif et la chanson à texte. Mais la province n’est pas le tremplin idéal pour se faire connaître et Olivia Ruiz décide contre toute attente, étant donné le style musical qu’elle affectionne, de s’inscrire à la Star’Academy. Malgré les codes qui régissent cette émission, Olivia réussit l’exploit d’imposer son style, ses chansons et se fait remarquer du public et des professionnels par sa fraîcheur et son côté atypique. Très rapidement, elle est repérée par une maison de disque qui lui signe un contrat lui permettant ainsi d’enregistrer son premier single, Paris, paru en 2002. Son style, elle le puise dans le rock (les Têtes raides, les Wampas, les Rita Mitsuko etc…), la chanson réaliste, le tango et la musique tsigane. À la manière du groupe Pigalle, elle associe la guitare et le piano à la trompette et à l’accordéon.

Mais l’un des atouts de la belle demoiselle est de savoir frapper aux bonnes portes. Pour son premier single, elle s’adresse à l’auteur-compositeur et interprète Chet, et pour son premier album, J’aime pas l’Amour, malgré l’image de la Star Academy qui lui colle à la peau, elle réussit à convaincre, non sans difficultés, des artistes comme Juliette, Philippe Prohom, Néry (ex-VRP) et les Weepers Circus de participer à cette première aventure. 80 000 albums sont vendus et une nomination aux Victoires de la Musique dans la catégorie « Révélation scène » montrent ainsi la valeur de cette jeune fille pleine de ressources, promise à un succès certain. La confirmation de ce talent ne se fait pas attendre puisqu’en 2005, avec la sortie de son deuxième album,La Femme chocolat , sa popularité explose. Elle marque son empreinte d’auteur-compositeur sur cinq de ses titres et collabore pour les autres titres avec Christian Olivier, les Têtes Raides, Christophe Mali de Tryo, Juliette, Chet et Néry. Mais la rencontre déterminante se fera avec Mathias Malzieu, chanteur du groupe Dionysos, dont elle deviendra la muse et la compagne dans la vie.

Ce regard malicieux cache une rigueur et une détermination qui fait de cette artiste une vraie professionnelle. Elle dirige ses musiciens, choisit les personnes avec qui elle travaille et ne laisse rien au hasard. L’incroyable tournée de La Femme chocolat lui vaut une victoire de la Musique en 2007 dans la catégorie « Meilleur concert ou tournée de l’année », ainsi qu’une deuxième victoire dans la catégorie « Meilleure artiste féminine ». Dès lors, Olivia Ruiz fait partie du paysage musical français en tant qu’artiste à part entière et l’étiquette de la Star Académy est vite oubliée.