En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Marie-José Pérec

Marie-José Pérec
Marie-José Pérec

Athlète française (Basse-Terre, Guadeloupe, 1968).

Cette spécialiste du sprint est avec la coureuse cycliste sur piste Félicia Ballanger la sportive française la plus titrée aux jeux Olympiques (3 médailles d'or).

Dès 1988, elle affirme son potentiel en battant son premier record de France sur 400 m, en 51'' 35. L'année suivante, en 1989, elle remporte une médaille de bronze sur 400 m aux Championnats d'Europe. Deux ans plus tard, à Tokyo, elle devient championne du monde de la spécialité, en réalisant la huitième meilleure performance de l’histoire et en améliorant le record de France, en 49 '' 13.

Elle confirme sa domination, en 1992, aux jeux Olympiques de Barcelone, en remportant son premier titre olympique sur 400 m, vingt-quatre ans après Colette Besson, championne olympique à Mexico : ce sont les deux seules athlètes françaises à avoir gagné une course olympique. Après avoir changé d'entraîneur, elle devient la première Française à descendre sous les 22 secondes sur 200 m, en réalisant 21 '' 99 en 1993, un record de France qui tient toujours aujourd'hui. En 1994, elle réalise le doublé 400 m et relais 4 × 400 m aux Championnats d'Europe, à Helsinki. En 1995, à Göteborg, elle est de nouveau championne du monde sur 400 m.

En 1996, elle réédite l'exploit de l'Américaine Valerie Briscoe-Hooks (aux Jeux de 1984) en réalisant le doublé (200 m et 400 m) aux jeux Olympiques d'Atlanta (au cours desquels le champion américain Michael Johnson accomplit le même exploit). Elle porte alors le record de France du 400 m à 48 '' 25, record qui tient également toujours aujourd'hui et qui est son seizième et dernier record de France individuel, et qui constitue surtout encore aujourd'hui le troisième meilleur temps sur cette distance, derrière les résultats entachés de doute de Marita Koch et de Jarmila Kratochvilova. Sur le 200 m, elle dépasse Merlene Ottey dans la dernière ligne droite.

Sa carrière est interrompue en 1998 en raison d'une mononucléose. En 2000, sa participation aux jeux Olympiques de Sydney s'arrête brutalement avant le début des séries du 400 m et sa carrière prend fin définitivement en 2004.

Marie-José Pérec est l’une des rares sportives françaises vainqueurs en individuel aux jeux Olympiques, aux Championnats du monde et aux Championnats d’Europe. (→ athlétisme.)