En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Alain Prost

Alain Prost
Alain Prost

Coureur automobile français (Lorette 1955).

Le premier français champion du monde de formule 1

Berceau de la compétition automobile, la France a longtemps attendu avant d'avoir un champion du monde de formule 1 : Alain Prost fut celui-ci, en 1985, lorsqu'il remporta le premier de ses quatre titres (les autres vinrent en 1986, 1989 et 1993). Il a disputé 199 Grands Prix, remportant 51 victoires au total. C'est au Grand Prix du Portugal, en 1987, qu'il a détrôné le Britannique Jackie Stewart et ses 27 victoires en Grand Prix remportées jusqu'en 1973 (ce record est détenu aujourd'hui par l'Allemand Michael Schumacher, avec 91 victoires en Grands Prix).

Ses débuts

Fils d'un fabricant de meubles, il a été d'abord attiré par le football, avant de découvrir le kart à 14 ans à la Siesta, à Antibes. En 1973, il est devenu champion d'Europe et de France juniors de karting. Puis il a été engagé comme pilote dans l'écurie Renault, où il a effectué ses débuts en monoplace en formule Renault et en formule 3 en 1975. En 1979, il a remporté le titre de champion de France et d'Europe de formule 3.

Des succès avec quatre marques différentes

Il a disputé son premier Grand Prix, le Grand Prix d'Argentine, en 1980, à l'âge de 25 ans, sur McLaren Racing. Il a remporté son premier Grand Prix, le Grand Prix de France, à Dijon-Prenois, en 1981, sur Renault-Elf, à moteur turbo, gagnant au total neuf Grand Prix avec cette voiture entre 1981 et 1983. En 1983, Prost était en tête du championnat du monde avant le dernier Grand Prix, disputé en Afrique du Sud, mais il dut abandonner à la suite d'une panne de turbo, laissant le titre au Brésilien Nelson Piquet. Il a rejoint l'écurie McLaren-TAG en 1984 et a remporté sept courses cette année-là, mais a été devancé d'une demi-point au classement final des pilotes par Niki Lauda (champion du monde en 1975, 1977 et 1984). En 1985, cinq succès en seize courses lui ont permis de remporter son premier titre de champion du monde. Il a remporté un deuxième titre en 1986, lors du dernier Grand Prix, à Adélaïde, en Australie, à la suite des crevaisons du Finlandais Keke Rosberg puis de Mansell et des ennuis de pneus de Nelson Piquet, champion du monde en 1981, 1983 et 1987. En 1988, il n'a été devancé que de trois points par le Brésilien Ayrton Senna. Il a reporté un troisième titre en 1989, pour sa dernière saison chez McLaren, malgré une forte rivalité avec son coéquipier Ayrton Senna. Il est passé chez Ferrari en 1990, remportant cinq Grand Prix. Avec la Williams-Renault, il remporte son quatrième titre, en 1993 (année où il côtoie Michael Schumacher sur les circuits).

Ses 51 victoires en Grands Prix

Prost a remporté les Grands Prix de France (1981, 1983, 1988, 1989, 1990, 1993), de Belgique (1983, 1987), des Pays-Bas (1981, 1984), d'Italie (1981, 1985, 1989), du Brésil (1982, 1984, 1985, 1987, 1988, 1990), de Saint-Marin (1984, 1986, 1993), de Monaco (1984, 1985, 1986, 1988), du Portugal (1984, 1987, 1988), d'Europe (1984), du Mexique (1988, 1990), d'Espagne (1988, 1990, 1993), d'Australie (1986, 1988), des États-Unis (1989), de Grande-Bretagne (1983, 1985, 1989, 1990, 1993), d'Autriche (1983, 1985, 1986), d'Afrique du Sud (1982, 1993), du Canada (1993), d'Allemagne (1984, 1993). Alain Prost a en outre obtenu 33 pole positions et établi 41 records du tour.

Un patron d'écurie

Il a abandonné la compétition en 1994. Après avoir été consultant chez McLaren en 1996, Prost, qui avait racheté l'écurie Ligier, a fondé en 1997 Prost Grand Prix (PGP), avec laquelle il obtient une septième place au championnat en 1999 (pilotes : Olivier Panis et Jarno Trulli). [→ compétition automobile.]