En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Daniel de Guiny, seigneur de Priezac

Juriste et écrivain français (en Limousin 1590-Paris 1662).

Conseiller d'État, professeur de jurisprudence à Bordeaux, il fut un actif pamphlétaire au service de Richelieu, publiant notamment divers ouvrages de controverse religieuse et politique où, se faisant le théoricien de la raison d'État et le défenseur de la monarchie absolue, il dénonce la « filouterie spirituelle » des jésuites et les prétentions de la Couronne d'Espagne : Vindiciae gallicae adversus Alexandrum Patricium Armacanum theologum (1638), repris l'année suivante dans Défense des droits et prérogatives des rois de France contre Patrice Armacan, théologien, et publia en 1652 des Discours politiques qui sont, pour une grande partie, des commentaires de Tacite inspirés par la lecture de Machiavel.

Son élection à l'Académie française, le 14 février 1639, compléta pour la première fois le chiffre de quarante académiciens fixé par les statuts de la Compagnie. Après la mort de Richelieu, il fut un protégé du chancelier Séguier.