En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jeanne Antoinette Poisson, marquise de Pompadour

Marquise de Pompadour
Marquise de Pompadour

Favorite de Louis XV (Paris 1721 -Versailles 1764).

Fille du fermier général François Poisson, elle est mariée en 1741 au financier Le Normant d'Étioles, dont elle se sépare en 1745. Très belle, cultivée, douée de talents artistiques, elle tient un salon brillant. Remarquée par Louis XV, elle devient la maîtresse en titre du roi (février 1745), est créée marquise de Pompadour, puis duchesse (1752) et dame du palais de la reine. Influente en politique, elle fait renvoyer ou disgracier Orry (1745), Maurepas (1749), le comte d'Argenson et Machault d'Arnouville (1757) et soutient Bernis, Soubise, Choiseul. Elle a aussi joué un rôle dans le renversement des alliances de 1756. Souvent attaquée dans des pamphlets ou chansons (les poissonnades), mais acquise aux idées philosophiques, elle a l'appui des écrivains, qu'elle reçoit et protège : Quesnay, Marmontel, Montesquieu, Rousseau et surtout Voltaire. Mécène, elle fait travailler les artistes (Gabriel, Boucher, Quentin de La Tour, Van Loo…) pour ses multiples résidences, dont l'hôtel d'Évreux (actuel Élysée) et les châteaux de la Celle-Saint-Cloud et de Champs. Elle contribue à la fondation de l'École militaire (1751) et de la manufacture de Sèvres (1756).