En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Marie-Jeanne Picqueray, dite May Picqueray

Femme politique française, militante anarchiste (Savenay [aujourd'hui Loire-Atlantique] 1898-Paris 1983).

Inscrite aux Jeunesses anarchistes et aux Jeunesses syndicalistes, May Picqueray prit part à l'agitation révolutionnaire dans les rangs anarchistes dès les années 1920. En 1921, en soutien à Nicola Sacco et Bartolomeo Vanzetti, elle lança une bombe contre l'ambassade des États-Unis. En 1922, elle devint secrétaire administrative à la Fédération des Métaux. Elle assista au premier congrès de la CGTU, tenu à Saint-Étienne en juin-juillet 1922, et fut déléguée pour accompagner Louis Chevalier, secrétaire fédéral, au IIe congrès de l'Internationale syndicale rouge, à Moscou en novembre 1922.

Durant la Seconde Guerre mondiale, elle porta assistance à des prisonniers évadés et à ses camarades recherchés par l'occupant. À la Libération, elle s'engagea dans le mouvement pacifiste mené par Louis Lecoin, puis, après la mort de ce dernier, en 1971, elle continua sa tâche en publiant le journal le Réfractaire, en faveur de l'objection de conscience et de l'insoumission. En 1979, elle publia May la Réfractaire.