En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

sainte Olga

Princesse de Kiev (morte en 969).

Olga (Helga) était fille du fondateur de la principauté de Kiev, le prince varègue Oleg de Novgorod, qui la donna en mariage à son filleul Igor (Ingvar). Après la mort de ce dernier, en 945, Olga gouverna l'État de Kiev pendant la minorité de son fils Sviatoslav.

S'étant rendue à Constantinople pour renégocier le traité commercial signé avec l'Empire byzantin, en 944, elle y fut bien reçue par l'empereur Constantin VII (957), mais, contrairement à ce que dit la Chronique du temps passé, ce n'est pas à cette occasion qu'elle fut baptisée ; de même, la légende de l'offre de mariage d'Olga, alors âgée de 70 ans, avec le prince byzantin, est à rejeter. Constantin VII lui donna seulement comme mission de contenir les Petchenègues des bords de la mer Noire. Il semble cependant qu'Olga, revenue à Kiev avec des moines grecs, songeait à se convertir au christianisme. Elle envoya en 959 une ambassade au roi de Germanie, Otton Ier, pour négocier un traité de commerce. Le roi saisit cette occasion pour demander à Adalbert, un moine de Saint-Maximin de Trèves, de partir comme évêque chez les Russes. Adalbert resta deux ans à Kiev, mais dut revenir en Allemagne en raison de l'hostilité des populations ; il fut alors nommé archevêque de Magdebourg. Quant à Olga, elle reçut le baptême à Kiev d'un prêtre grec qui lui donna le nom d'Hélène. Elle aurait également souhaité que son fils Sviatoslav fût baptisé à son tour mais celui-ci refusa, craignant la révolte de son peuple s'il abandonnait les dieux slaves.

Ce fut le petit-fils d'Olga, Vladimir, qui en devenant le premier prince russe à recevoir le baptême, en 989, fit entrer la Russie dans la chrétienté orthodoxe.

Olga, qui mourut très âgée, en 969, est considérée comme une sainte par l'Église orthodoxe russe.