En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

George Lachmann Mosse

Historien américain d'origine allemande (Berlin 1918-Madison, Wisconsin, 1999).

Fuyant le nazisme, il se réfugia avec sa famille en France en 1933, puis en Angleterre et, à la veille de la Seconde guerre mondiale, émigra aux États-Unis. Docteur en histoire moderne et contemporaine à l'université de Harvard, il enseigna à l'université de l'Iowa (1944-1955), avant d'être nommé à l'université de Wisconsin-Madison (1955) où il occupa la chaire d'histoire (1965-1988). Outre ses recherches sur l'histoire de la Réforme et de l'Angleterre au xvie siècle et sur les courants culturels et politiques européens des xixe et xxe siècles, il fit du nazisme un de ses principaux sujets d'étude. Il tenta ainsi une approche originale de ses racines historiques et de ses mécanismes idéologiques par une analyse de ses mythes, liturgies et rituels. Consacrés à l'histoire culturelle des Juifs allemands, aux représentations de l'antisémitisme et du racisme en général, à la symbolique des mouvements de masse en Allemagne ou encore au lien qui unit le nationalisme et l'idéal viril, bon nombre de ses ouvrages furent traduits en italien, en allemand (The Nationalization of the Masses : Political Symbolism and Mass Movements in Germany from the Napoleonic War through the Third Reich, 1975) ou en français (l'Image de l'homme : l'invention de la virilité moderne, 1997).