En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Mohammad Reza ou Muhammad Riza

Mohammad Reza
Mohammad Reza

(Téhéran 1919-Le Caire 1980), chah d'Iran (1941-1979), de la dynastie pahlavie.

Il succède en pleine guerre mondiale à son père, Reza Chah. Les débuts du règne sont difficiles, avec notamment la rébellion de l'Azerbaïdjan (1945-1946), que l'URSS a encouragée. En 1951, le chah choisit comme Premier ministre Mossadegh. Celui-ci, hostile aux Britanniques, nationalise les pétroles et se heurte au souverain, qui le soupçonne de vouloir renverser le régime monarchique. Le coup de force du général Zahedi permit à Mohammad Reza de chasser Mossadegh du pouvoir (1953).

Redevenu seul maître du pays, il s'efforçe de moderniser et d'occidentaliser l'Iran. Avec l'aide des États-Unis, il lance la « révolution blanche » (réforme agraire de 1963) et dote l'Iran d'une puissante armée moderne. Mais le caractère de certaines réformes heurte les milieux religieux traditionnels, tandis que les intellectuels reprochent au souverain sa politique proaméricaine et surtout l'autoritarisme d'un régime qui n'hésite pas à recourir aux méthodes les plus brutales pour se débarrasser de ses opposants.

Renversé par la révolution islamique de janvier-février 1979, condamné à mort par contumace dans son pays et devenu un personnage encombrant pour ses anciens alliés occidentaux, Mohammad Reza vit en exil pendant dix-huit mois avant de mourir en Égypte, où le président Anouar el-Sadate l'a accueilli.

Pour en savoir plus, voir l'article Iran : histoire.