En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Henry Miller

Écrivain américain (New York 1891-Los Angeles 1980).

Fils d'un tailleur, il a une jeunesse difficile, entièrement dirigée vers l'accomplissement d'une œuvre littéraire. L'exil à Paris (1930-1939) marque le début de la création placée sous le signe du roman autobiographique et nourrie du refus de la culture américaine. Deux trilogies dominent l'ensemble de l'œuvre, Tropique du Cancer (1934), Printemps noir (1936), Tropique du Capricorne (1939), et la Crucifixion en rose dont le titre recouvre Sexus (1949), Plexus (1952) et Nexus (1960). Elles définissent l'archéologie de l'entreprise littéraire sur fond d'évocations parisiennes et new-yorkaises, et dressent le portrait d'un écrivain obsédé du négatif, dont la référence sexuelle et ses métaphores constituent l'expression constante. Le Colosse de Maroussi (1941) définit la grandeur de l'artiste, inséparable du paysage grec. Le retour aux États-Unis suscite une évocation caustique de la patrie retrouvée (le Cauchemar climatisé, 1945), tandis que des livres de souvenirs (Souvenirs, souvenirs, 1947 ; Big Sur et les Oranges de Jérôme Bosch, 1956) précisent l'arrière-plan de la thématique des trilogies. Les Livres de ma vie (1952), Ma vie et moi (My Life and Times, 1972), Virage à 80 (1973), J'suis pas plus con qu'un autre (1976) proposent le portrait d'un écrivain serein, attaché au chant de soi et du monde. Il a publié sa correspondance privée (1947-1965) avec J. R. Childs dans Collector's Guest (1969), celle avec Lawrence Durrell entre 1939 et 1959 dans Une correspondance privée (1963), celle avec Anaïs Nin et Joseph Delteil rédigée entre 1935 et1973 (1980). On lui doit aussi un recueil de critique littéraire (Dimanche après la guerre, 1944), le Temps des assassins (1945), essai sur Rimbaud. Peintre, il a écrit sur l'art dans Peindre, c'est aimer à nouveau (1960).