En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Tomáš Garrigue Masaryk

Homme d'État tchécoslovaque (Hodonín 1850-château de Lány, près de Prague, 1937).

Professeur de philosophie à l'université de Prague (1882), il fonde un petit parti « réaliste » (1907) qu'il représente au Parlement de Vienne. Émigré en 1914, il crée le Comité national tchécoslovaque à Paris et contribue au démembrement de l'Autriche-Hongrie. De 1918 à 1935, il est le premier président de la République, exerçant par son action personnelle, une influence décisive sur la vie politique. Il démissionne pour raison de santé en 1935.

Influencé d'abord par le positivisme, il évolua ensuite vers une sociologie pragmatique proche de la pensée anglo-saxonne. Dans ses livres (la Question tchèque, 1895), dans ses monographies de Jan Hus (1896) et de Karel Havlíček-Borovský (1896), il avait esquissé un modèle de démocratie humaniste, fondée sur les traditions intellectuelles de la Bohême. Favorable au socialisme, il se montra réticent à l'égard du marxisme, dans la Question sociale (1898), et plus tard du communisme. La Révolution mondiale (1925), traduite en français sous le nom de la Résurrection d'un État , est à la fois le récit de son action comme chef de la résistance tchécoslovaque lors de la Première Guerre mondiale et un panorama politique, social, philosophique et littéraire du monde. Fondateur des revues Athenaeum (1883-1893) et Notre époque, il a contribué à libérer ses compatriotes de l'emprise intellectuelle germanique.

Pour en savoir plus, voir l'article Tchécoslovaquie.