En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

saint Marcel Ier

( ?-mort en 309), pape (308-309).

Il ne faut pas confondre Marcel Ier (Marcellus), avec son prédécesseur Marcellin, qui fut pape de 296 à 304. D'origine romaine, Marcel fut élu en 308 après une vacance de quatre ans due aux persécutions. Après la désorganisation de l'Église romaine qui s'ensuivit, le pape eut à réorganiser les lieux de culte - on lui attribue la division de la ville de Rome en vingt-cinq paroisses distinctes, et l'établissement de nouvelles catacombes (catacombes de Priscille sur la voie Salaria), pour y célébrer clandestinement le culte chrétien malgré les persécutions - et à décider de la conduite à tenir vis-à-vis des lapsi (les chrétiens qui avaient apostasié) repentants. Les mesures sévères qu'il prit à leur sujet provoquèrent des troubles dont il fut tenu pour responsable.

Une légende du ve siècle rapporte que l'empereur Maxence aurait alors condamné Marcel à servir comme palefrenier dans une ancienne église de la via Lata transformée en écurie. Étant mort durant cette captivité, le pape aurait été enseveli par une chrétienne du nom de Lucine dans les catacombes de Priscille. Les reliques de saint Marcel, qui serait ainsi le dernier souverain pontife à avoir été persécuté sous le paganisme, auraient été plus tard recueillies dans l'église de Rome placée sous son vocable. L'abbaye de Cluny prétendait cependant posséder son chef (sa tête), qui aurait été ensuite transféré dans la cathédrale d'Autun.

Fête le 16 janvier.