En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Giorgio Manganelli

Écrivain italien (Milan 1922-Rome 1990).

Manganelli s'impose rapidement avec Hilarotragoedia (1964), après s'être engagé au sein du mouvement littéraire Groupe 63. Ses essais littéraires, tel la Littérature comme mensonge (1967), et sa vaste production narrative expérimentale – Nouveau Commentaire (1969), Aux dieux ultérieurs (1972), Sconclusione (1976), Centurie (1979), De l'enfer (1985), Laboriose inezie (1986) et Encomio del tiranno (1990) –, reçurent le même accueil, très favorable. Écrivain éclectique et génial, il a laissé une multitude d'écrits journalistiques, composés dans des styles les plus divers tel l'Almanach de l'orphelin samnite, ainsi que des essais : Chine et autres orients (1974) et Pinocchio : un livre parallèle (1977).

Privilégiant l'essai et la dimension réflexive, l'écriture de Manganelli est fondée sur le refus du roman comme système narratif dominant. Pour lui, le signe et la langue constituent des entités propres, indifférentes et étrangères au contenu et au sens. Son choix stylistique, défini comme « baroque », penche vers la propension, l'accumulation, l'exubérance lexicale et les rapprochements inusités des codes et des genres.