En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Albert John Lutuli ou Albert John Luthuli

Homme politique sud-africain (près de Bulawayo, Rhodésie du Sud, aujourd'hui Zimbabwe, 1898-Stanger, Natal, aujourd'hui KwaZulu-Natal, 1967).

Orphelin à l'âge de dix ans d'un missionnaire protestant, il devient instituteur puis il est désigné comme chef de la tribu zouloue Abasemakholweni à Groutville, au Natal de 1936 à 1952.

Membre du Native's Representative Council jusqu'à sa dissolution en 1946, il est élu président du Congrès national africain (ANC) en 1952. ll se fait l'apôtre d'une opposition non violente à la politique officielle d'apartheid. À partir de 1956, et surtout des incidents de Sharpeville, il subit des arrestations et des condamnations répétées ; assigné à résidence lorsqu'il se voit décerner le prix Nobel de la paix en 1960, il ne pourra se rendre à Oslo qu'en 1961. Farouche partisan de la lutte non violente, il désapprouve la création de Umkhonto we Sizwe (« Lance de la nation »), la branche armée de l'ANC par Nelson Mandela. Il a publié son autobiographie, Let my people go, en 1962.

Pour en savoir plus, voir les articles Afrique du Sud : vie politique depuis 1961, apartheid.