En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

John Griffith London, dit Jack London

Écrivain américain (San Francisco 1876-Glen Ellen, Californie, 1916).

Fils d'un astrologue irlandais, il fit tous les métiers : marchand de journaux, pêcheur, marin, blanchisseur, étudiant, chercheur d'or au Klondike (1897), correspondant de guerre en Mandchourie, romancier. Les plus célèbres de ses romans sont des récits d'aventures, l'Appel de la forêt (1903), le Loup des mers (1904), Croc-Blanc (1905), ainsi que deux œuvres où interviennent des souvenirs personnels, Martin Eden (1909), le Cabaret de la dernière chance (John Barleycorn) [1913]. Il excelle à peindre les âmes ardentes et primitives, éprises d'actions violentes, comme celles des pionniers et des chercheurs d'or, et l'instinct primitif de survie des animaux. Autodidacte, il n'a cessé de dénoncer la société capitaliste et la misère qu'elle engendre : le Peuple de l'abîme (1903), le Talon de fer (1907). Il se suicida.