En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Carl Lewis

Carl Lewis
Carl Lewis

Athlète américain (Birmingham, Alabama, 1961).

Sprinteur et sauteur en longueur, Carl Lewis a dominé ces spécialités pendant quelque 15 ans et restera dans l'histoire de l'athlétisme comme celui qui a égalé l'exploit de Jesse Owens aux jeux Olympiques de Berlin (1936) : aux jeux Olympiques de 1984, en effet, il a remporté les titres olympiques du 100 m, du 200 m, du relais 4 × 100 m et du saut en longueur. Sa carrière ayant été plus longue que celle de son illustre aîné, il a remporté neuf titres olympiques (ce qui le met ainsi à égalité avec le coureur de fond finlandais Paavo Nurmi, le nageur américain Mark Spitz et la gymnaste soviétique Larissa Latinina, et derrière le nageur américain → Michael Phelps, pour le plus grand nombre de médailles d'or olympiques obtenues). Il est, avec son compatriote le discobole Al Oerter et le régatier danois Paul Elvström, l'un des seuls sportifs à avoir remporté quatre médailles d'or olympique dans la même discipline individuelle, en l'occurrence le saut en longueur.

Sa carrière de haut niveau commence en 1983 lors des premiers Championnats du monde, à l'occasion desquels il remporte le 100 m, le saut en longueur et le relais 4 × 100 m. Il établit cette même année un temps de 19 '' 75 sur 200 m. En 1987, il remporte trois nouveaux titres de champion du monde (100 m, saut en longueur et relais 4 × 100 m).

Aux Jeux de 1988, il remporte deux médailles d'or olympiques (au 100 m, après la disqualification pour dopage du Canadien Ben Johnson, avec un temps de 9 '' 92, nouveau record du monde, et au saut en longueur). Il est alors le seul à avoir remporté deux fois le titre olympique sur 100 m. Il est devancé de 4 centièmes de seconde sur le 200 m par Joe DeLoach, le seul athlète à l'avoir battu en individuel aux jeux Olympiques. Lors des Championnats du monde de 1991, il remporte les titres du 100 m (en portant le record du monde à 9 '' 86 dans une course qui voit six coureurs en moins de dix secondes) et du relais 4 × 100 m. Ces Championnats lui valent cependant ce qui restera la plus grande déception de sa carrière : lors de la finale du saut en longueur, malgré un saut à 8,87 m, il est battu par son grand rival, l'Américain Mike Powell, qui saute à 8,95 m et s'empare, par la même occasion, du record du monde (8,90 m) détenu depuis vingt-trois ans par leur compatriote Bob Beamon ; ce record, qui semblait promis à Lewis, lui échappera ainsi à jamais, alors qu'il a sauté au cours de sa carrière huit fois à plus de 8,70 m et cinq fois à 8,75 m et plus, de loin le meilleur total pour un sauteur en longueur.

Aux Jeux de 1992, il prend néanmoins sa revanche sur Powell au saut en longueur et remporte aussi le titre olympique du relais 4 × 100 m. Il met fin à sa carrière en 1997 en ayant remporté, l'année précédente, son quatrième titre olympique consécutif au saut en longueur. Il a détenu les records du monde du 100 m et du relais 4 × 100 m.

Pour en savoir plus, voir l'article athlétisme.