En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jacques Lecoq

Comédien et metteur en scène de théâtre français (Paris 1921-Paris 1999).

Professeur d'éducation physique, il s'intéressa très tôt au théâtre et l'expression corporelle. Après avoir rencontré les frères Jacques et Yves Robert, il fut initié au nô par Jean Dasté dont il accompagna la troupe jusqu'en 1949. Appelé à Padoue (Italie), il fut formé à la commedia dell'arte et y découvrit l'art du masque au côté du sculpteur Amleto Sartori. En 1952, il participa avec Giorgio Strehler et Paolo Grassi, à la fondation de l'école du Piccolo Teatro de Milan, puis s'essaya à la mise en scène d'opéra et de théâtre avec Dario Fo, Eugène Ionesco et le compositeur Luciano Berio. En 1956, il fonda à Paris une école internationale de « théâtre corporel », entièrement consacré au mariage du mouvement du corps et du masque et explora de nouvelles voies, sans en exclure la parole. Avec plus de cinq mille étudiants de diverses nationalités, nombreux furent ceux qui, à leur tour, fondèrent une école, ou acquirent une notoriété internationale. Outre des comédiens (Geoffrey Rush), des metteurs en scène (Ariane Mnouchkine, Christoph Marthaler, Luc Bondy, Jorge Lavelli) ou le marionnettiste William Kentridge, il contribua à la formation de nouvelles troupes (« Footsbarn », « Mummenschantz ») et suscita les vocations d'architectes, de psychanalystes, d'écrivains (Yasmina Reza, Eduardo Manet), de danseurs et de chorégraphes (Joëlle Bouvier). Il a laissé le Corps poétique, un enseignement de la création théâtrale (1998), recueil de propos réunis par Jean-Gabriel Carasso et Jean-Claude Lallias.