En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Lando di Pietro

Orfèvre, architecte et ingénieur siennois (Sienne vers 1280 ?-Sienne 1340).

La personnalité de Lando di Pietro, qui fut une des figures les plus marquantes de l'orfèvrerie du xive siècle, reste cependant mystérieuse, car très peu d'œuvres de lui ont été conservées jusqu'à nos jours. On sait que c'est en 1311 qu'il reçut la commande de l'ouvrage qui le rendit célèbre, la prestigieuse couronne de l'empereur Henri VII (aujourd'hui disparue). Il est documenté à Florence en 1322, et à Sienne l'année suivante, où l'on avait fait appel à lui pour « mettre en balance » les cloches du Dôme : d'après Vasari, il « réussit en l'année 1332 [sic] à faire sonner la grosse cloche de la commune [Florence] qui, pendant dix-sept ans, n'avait pu être actionnée sans le concours de douze hommes. Celui-ci la mit en balance de telle manière qu'il suffisait de deux hommes seulement pour l'ébranler, et ensuite d'un seul pour la faire sonner à toute volée, bien qu'elle pesât plus de seize mille livres. » En 1334, Sienne lui demanda de dessiner des fortifications ; il séjourna ensuite à Naples (1337-1339) où l'avait appelé Robert d'Anjou, avant de revenir à Sienne où on lui confia la maîtrise d'œuvre du Duomo et divers travaux d'urbanisme. Le bras reliquaire de saint Louis de Toulouse (vers 1337, musée du Louvre), qui lui est attribué, et une tête de Christ provenant d'un crucifix (œuvre du Duomo, Sienne) seraient les seules œuvres de lui qui nous soient parvenues.