En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Kobayashi Makoto

Physicien japonais (Nagoya 1944).

Après des études à Nagoya, où il obtient son doctorat en 1972, il commence sa carrière à l'université de Kyoto, comme chercheur associé. À partir de 1979, il devient professeur assistant, puis professeur, au Laboratoire national de physique des hautes énergies. En 1997, il rejoint l'Institut des sciences nucléaires et des particules de Tsukuba, qu'il dirige de 2003 à 2006 avant de prendre sa retraite.

En 1972, en collaboration avec Toshihide Maskawa, il a pu expliquer l'un des phénomènes clés de la physique des particules, la brisure (ou rupture) de symétrie, dans le cadre du « modèle standard » de la physique des particules subatomiques. Les deux chercheurs ont postulé que la matière, à l'échelle la plus élémentaire, comprend non pas trois familles de quarks (up, down, strange) – comme on le pensait alors – mais six, la liste devant être complétée par les variétés charm, bottom et top. L'existence de la première a été confirmée expérimentalement dès 1974, celle de la deuxième en 1977 et celle de la troisième en 1994 ; enfin, en 2001, des expériences menées indépendamment aux États-Unis et au Japon ont définitivement validé les prédictions faites par Kobayashi et Maskawa près de trente ans auparavant. Les deux chercheurs ont été récompensés en 2008 par le prix Nobel de physique (1/4 du prix chacun), qu'ils ont partagé avec l'Américain Yochiro Nambu (1/2 du prix).