En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Pierre Klossowski

Écrivain et dessinateur français (Paris 1905-Paris 2001), frère du peintre Balthus.

Son œuvre est une réflexion sur l'articulation du corps et du langage. D'un côté, le raisonnement est conçu comme théologique ; de l'autre le corps est vécu comme pervers. L'obscène est ainsi la réflexion commune du corps et du langage. Dieu et la grammaire, unis depuis Nietzsche, sont mis au service de l'Antéchrist, de Dionysos. L'unité de la théologie et de la pornographie est réalisée, répondant ainsi au problème logique traditionnel des rapports du raisonnement et de la description. Capitale est ici l'importance de Sade (Sade mon prochain, 1947). Le Baphomet (1965) pose la nature théologique du dilemme Dieu-mort de Dieu. Le moi substitué à la substance divine, c'est, pour Klossowski, un faux changement : moi est Dieu et la mort de Dieu la mort de moi. D'où la vanité des réalités, et l'importance des fantasmes qui subliment les contraires : la Vocation suspendue, 1950 ; le Bain de Diane, 1956 ; les Lois de l'Hospitalité (1965), qui réunissent Roberte, ce soir (1953), la Révocation de l'édit de Nantes (1959) et le Souffleur (1960) ; Un si funeste désir, 1963 ; Nietzsche et le cercle vicieux, 1969. Les dessins-fresques de Klossowski semblent échappés d'une lanterne sourde ; les jaunes et les bleus ombrés y dominent.