En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jack Kerouac

Jack Kerouac
Jack Kerouac

Écrivain américain (Lowell, Massachusetts, 1922-Saint Petersburg, Floride, 1969).

Fils d'immigrés canadiens français d'origine bretonne et normande, Jack Kerouac, après un passage éclair à l'université Columbia, essentiellement consacré au football, est tour à tour matelot, pompiste, serveur, cueilleur de coton, déménageur, manœuvre. Se posant, d'emblée, hors de tout establishment, il se veut autodidacte.

En 1944, il rencontre Allen Ginsberg et William Burroughs, compagnons d'escapades nocturnes au gré de l'alcool et du jazz be-bop de Charlie Parker. C'est alors qu'il s'attelle à son premier roman Avant la route (publié en 1950). En 1947, il fait la connaissance de celui qui devient son « jumeau », de trois ans plus jeune, Neal Cassady. Tous deux sillonnent les routes des États-Unis. Sous le nom de Dean Moriarty, Neal Cassady est l'inspirateur de Sur la route (1957). Dactylographié en trois semaines par Kerouac sur un rouleau de telex, le roman lui apporte la célébrité et devient le manifeste de la Beat generation.

Kerouac a donné en outre une œuvre d'inspiration tantôt familiale et catholique (Satori à Paris, 1966), tantôt beat (les Souterrains, 1958 ; les Clochards célestes (id.) ; Big Sur, 1963 ; les Anges Vagabonds [Desolation Angels], 1965), ainsi que des poèmes (Mexico City Blues, 1959) et des souvenirs (le Vagabond solitaire, 1960). Miné par l'alcool, la benzédrine et autres substances, il est mort à 47 ans sans avoir pu concrétiser son rêve : relier ses œuvres, à la façon de Balzac ou de Proust, sous un titre générique, la Légende des Duluoz. S'étant désolidarisé du mouvement beat, il se définissait comme « un artiste, un conteur, un écrivain dans la grande tradition française, et non le porte-parole d'un million de voyous ».