En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Vuk Stefanović Karadžić

Écrivain serbe (Tršić 1787-Vienne 1864).

Originaire d'une famille paysanne de Serbie occidentale, il est, durant l'insurrection de Karageorges (1804-1813), fonctionnaire du gouvernement. Réfugié à Vienne en 1813, il se lie avec le Slovène Jernej Kopitar, qui l'initie à la philologie et le pousse à publier ses premiers travaux linguistiques, un abrégé grammatical de la langue parlée et la première édition du Dictionnaire serbe (1818). Recueillant les œuvres de la littérature orale serbe dans ses Contes (1821), ses Proverbes (1836) et surtout ses Chants lyriques et héroïques (1823-1826 ; 1841-1866), il lutte pour imposer la langue parlée comme langue littéraire et un alphabet adapté à la phonétique du serbe. Il réforme l'orthographe et traduit le Nouveau Testament en langue vulgaire (1847), publie de nombreux écrits ethnographiques et historiques (la Révolution serbe, 1828). De 1826 à 1834, il fit paraître l'almanach Danica, qu'il rédigeait seul. Selon lui, les couches populaires (paysannes en l'occurrence) détiennent seules l'esprit de la nation et cette conviction a exercé une grande influence sur l'ensemble des littératures yougoslaves.