En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Shawn Corey Carter, dit Jay-Z

Rappeur américain (New York 1969).

Élevé par sa mère dans le quartier défavorisé de Marcy à Brooklin, Jay-Z côtoie les petits trafiquants de drogue, tout en étant passionné par le rap depuis son adolescence. Son désir le plus cher est alors de fonder un groupe. Il participe à différents projets avec son ami Notorious B.I.G., mais après plusieurs tentatives infructueuses, il fonde en 1996 son propre label, Roc-A-Fella Records, avec Damon Dash et Kareem « Biggs » Burke. Il se fait alors connaître du grand public, en sortant un premier album intitulé Reasonable Doubt comprenant le fameux Brooklyn Finest. Dès lors les albums s’enchaînent rapidement. Un deuxième album, In my Lifetime, Vol. 1, est édité en 1997, puis Hard Knock Life, Vol. 2 en 1998 (vendu à plus de 8 millions d’exemplaires) et Life and Times of S. Carter, Vol. 3 en 1999. L’album suivant, The Dynasty : Roc La Familia, est le fruit de la collaboration avec une multitude d’artistes dont notamment Snoop Dogg, Kanye West ou Beanie Sigel entre autres. En 2001, l’album The Blueprint est un succès mondial et sera considéré à l’époque comme l’un des meilleurs albums de l’histoire du rap. Pour Jay-Z, la musique est un partage et dès que cela lui est possible, il réunit, que se soit sur ses albums ou en concert, ses amis du monde du hip hop ou du R’n’B. Au fil des albums, Jay-Z MTV Unplugged (2001), The Blueprint : The Gift & The Curse (2002), et The Black Album (2003), Jay-Z affirme son style et sa notoriété va grandissante sur l’ensemble de la côte Est. Après avoir annoncé sa retraite en 2003, il fait son grand retour en 2005 avec une tournée internationale et en 2006 avec un nouvel album studio, Kingdom Come. Jay-Z possède plusieurs cordes à son arc et hormis le rappeur mondialement connu, il se révèle être un homme d’affaires averti. En 2009, il détrône Elvis Presley en étant le premier artiste au monde à avoir onze albums classés N°1 au Billboard magazine (magazine hebdomadaire américain dédié à l’industrie du disque). Après The Blueprint 3, sorti en 2009 et un album best-of, The Hits Collection Vol. 1 en 2010, Jay-Z partage un album commun avec Kanye West, Watch the Throne en 2011.