En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Alexandre-Emmanuel-François Janson, dit Janson de Sailly

Avocat français (Paris 1782-Paris 1829).

Jeune avocat brillant, il épousa en 1809 Marie-Jeanne-Joséphine Berryer, fille du célèbre Pierre-Nicolas Berryer (1757-1841), l'une des gloires du barreau de Paris. Madame Janson, ambitieuse et qui rêvait de briller dans les salons, obtint, sans titre ni droit, de changer le patronyme de leur couple en Janson de Sailly. Le jeune ménage connut bientôt une relative aisance mais, très rapidement, une brouille éclata, qui, après l'échec d'une tentative de divorce par consentement mutuel en 1815, se solda, à la demande de Madame Janson, par une séparation de corps en 1821.

En 1824, Janson de Sailly fut reçu comme initié dans la loge maçonnique des Philadelphes appartenant au Grand Orient de France, dans laquelle il devait bientôt accéder au rang de Vénérable. À sa mort, il légua tous ses biens à l'Université de Paris, à charge que celle-ci veuille bien « créer à Paris une institution sous le nom de Collège Janson où des jeunes gens distingués par leur amour filial et âgés au moins de onze ans recevront l'éducation des humanités ». Sa veuve, remariée au duc de Riario-Sforza, fit obstacle, sa vie durant, à l'exécution de ce testament, et il fallut au ministère de l'Instruction publique du temps et de la persévérance pour que, toutes les demandes en déchéances du testament ayant été finalement rejetées, puisse être créé, en 1884, « sur les ruines d'un foyer conjugal », l'actuel lycée Janson de Sailly.