En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

sir Michael Philip Jagger, dit Mick Jagger

Mick Jagger et Jimmy Rogers
Mick Jagger et Jimmy Rogers

Chanteur, harmoniciste, auteur et compositeur de rock britannique (Dartford, Kent, 1943).

Chaque fois qu'il apparaît, comme l'écrit Yves Bigot, c'est « cette même adrénaline, cette même tension faite de peur et d'excitation, cette essence même du rock and roll, danger et hystérie, mort et sexe, qui l'accompagne partout où il se déplace depuis plus de trente ans ». Fils d'un professeur de gymnastique (dont il héritera le souci de la forme et de l'effort physique), Mick Jagger forme son premier groupe de rock à quinze ans, Little Blue Boy And The Blue Boys. Étudiant à la London School Of Economics, il fait aussi de la musique avec son ami d'enfance Keith Richards et le bassiste Dick Taylor, futur Pretty Things. Alexis Korner, le « parrain » du rock anglais d'alors, arrange leur premier concert en juillet 1962, au Marquee Club de Londres. L'aventure des Rolling Stones commence. En 1970, Jagger débute une carrière solo par le biais du cinéma et des films Ned Kelly de Tony Richardson et Performance de Nicholas Roeg. Après avoir été fiancé à Marianne Faithfull, il épouse Bianca Pérez Morena de Macías en 1971, sur la Côte d'Azur. La même année, il participe à l'album The London Howlin'Wolf Sessions de Howlin'Wolf, avec Charlie Watts, Bill Wyman, Ian Stewart, Eric Clapton et Steve Winwood. En 1972, il enregistre le 45 tours Too Many Cooks sur Apple produit par John Lennon, qui ne sortira jamais, sauf en pirate. Il collabore sur le single Don't Look Back de Peter Tosh en 1978, et sur State Of Shock avec Michael Jackson en 1984.

Stone à vie. En 1985, au grand dam de Richards, Jagger déserte les séances d'enregistrement du Dirty Work des Stones (dont il pense alors que la page est tournée) quand il entre en studio pour son premier album solo, She's The Boss, coproduit par lui-même, Bill Laswell et Nile Rodgers. Mick Jagger réalise aussi avec David Bowie une inattendue reprise du vieux tube de la Motown, Dancing In The Street. Sa seconde envolée solitaire, Primitive Cool (1987), voit l'arrivée de Dave Stewart aux manettes. Pour la première fois, Mick s'embarque dans une tournée solo au Japon. Il n'hésite pas à piocher allègrement dans le répertoire des Rolling Stones, ce qui agace Keith Richards au plus haut point. Cette situation conflictuelle s'envenime, jusqu'à mettre l'avenir du groupe en péril. Jagger réitère pourtant en 1992 avec le très réussi Wandering Spirit, qu'il coproduit avec Rick Rubin, le producteur des Red Hot Chili Peppers. Cependant, il reviendra toujours au sein des Rolling Stones.

Chanteur au sex-appeal extraordinaire, homme d'affaires averti, père de famille nombreuse avec sa deuxième épouse, l'Américaine Jerry Hall, Jagger, en tant qu'artiste, sait cependant rester proche de ses racines rhythm and blues et rock and roll, explorant inlassablement toutes les facettes de la musique noire, nouvelle ou ancienne.