En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Joe Jackson

Pianiste, auteur-compositeur et chanteur de rock jazzy britannique (Burton-upon-Trent, Staffordshire, 1954).

Après avoir décroché une place à l'Académie royale de musique à Londres, Joe Jackson, enfant surdoué d'une famille pauvre, fonde en 1976 Arms & Legs, tout en assurant sa survie comme pianiste occasionnel au « Playboy Club » de Portsmouth. Cela ne l'empêche pas de produire lui-même l'album Look Sharp ! avec le Joe Jackson Band (Graham Maby à la basse, Dave Houghton à la batterie et Gary Sanford à la guitare). Ce n'est que lorsque le disque est tout à fait terminé, en 1979, qu'il accepte de signer avec la maison de disques A & M. Sa voix claire et juvénile, et ses chansons énergiques plaisent assez vite au public. Le Is She Really Going Out With Him ? s'installe dans les hit-parades anglais et américain. Les albums I'm The Man (1979) et Beat Crazy (1980) affirment sa présence à part dans le monde de la rock music. Cependant, le groupe se dissout, et seul Graham Maby reste aux côtés du petit homme au chapeau, aux cheveux ras et à la timidité arrogante. Celui-ci va alors se détourner du rock pour s'engager davantage vers le jazz, qu'il a toujours aimé et pratiqué.

Entre rock et jazz. Dans Jumpin'Jive (1981), Joe Jackson rend hommage à la période swing des années 1940, à travers des reprises de Cab Calloway et de Louis Jordan. Night And Day (1982), enregistré à New York à l'exclusion de toute guitare, propose une face calme (avec Real Men, Slow Song, Breaking Us In Two), consacrée au jour, et une autre, paradoxalement plus rythmée (Another World, Chinatown, Steppin'Out), consacrée à la nuit. Body And Soul (1984), dont les titres les plus forts sont Happy Ending (qu'il chante en duo avec Elaine Caswell), et Cha Cha Loco, est fait de précision, de perfection et d'émotion. L'album se place dans les premières places des charts des deux côtés de l'Atlantique.

L'esprit constamment novateur de Jackson va cependant compromettre son succès commercial. Big World (1986) est enregistré en public, directement sur deux pistes, ce qui exclut tout mixage. Pour l'occasion, Joe Jackson invite les spectateurs à ne pas applaudir. Il vit mal sa célébrité et refuse d'être associé au monde du rock, qu'il n'aime pas, et dont il dit : « Il prétend être extrémiste, radical, mais il ne l'est plus depuis les années 1960. » Alors que l'album instrumental Will Power (1987) oscille entre musique contemporaine et jazz symphonique et que Blaze Of Glory (1989) subit un véritable échec (au point qu'A & M ne lui renouvelle pas son contrat), Laughter And Lust (1991, chez Virgin) marque un réveil inespéré, quoique modeste en termes de ventes. Jackson y développe une nouvelle fois une critique du show-business, notamment dans la chanson Hits Single, où il fustige ceux qui n'écoutent que les hits mais ne s'intéressent pas à l'ensemble de l'album.

En 1995, son album Night Music alterne pièces instrumentales et chansons, sur fond de violoncelles et d'ondes Martenot. La musique de Joe Jackson, tiraillée entre de multiples influences musicales et culturelles, fait de son créateur un touche-à-tout perfectionniste et complexe. Malgré des changements de direction systématiques, il a su conquérir un public de mélomanes.