En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Hugues le Grand

(vers 897-Dourdan 956), duc des Francs (ou de France), comte de Paris.

Fils du roi Robert Ier. Il épouse Éthilde, sœur d'Æthelstan, roi des Anglo-Saxons, puis Hedwige (ou Avoie), sœur d'Otton le Grand. Très riche (il est abbé laïque de nombreuses abbayes), mais, ne disposant pas de soutiens assez puissants, il ne dispute pas la couronne à Louis IV d'Outremer, le fait élire et s'impose comme son protecteur. Louis IV ne tarde pas à s'émanciper et s'attache à restaurer l'autorité royale. Hugues obtient alors de nombreux appuis germaniques, et particulièrement celui d'Otton Ier, auquel il rend hommage en 940. Il se soumet au roi de France en 942, mais provoque des troubles en Normandie (942-945) et en Vermandois (943). Lorsque Louis IV est fait prisonnier par les Normands, Hugues le Grand se fait remettre le roi (945), et le tient à sa merci. L'intervention d'Otton Ier, roi de Germanie, sauve Louis IV (946). Excommunié au concile de Trèves (948), Hugues doit conclure la paix en 950. À la mort de Louis IV (954), il ne s'oppose pas à l'élection de Lothaire, mais obtient en compensation la haute main sur l'Aquitaine (954) et le duché de Bourgogne (956), préparant ainsi l'avènement de son fils, Hugues Capet.

Pour en savoir plus, voir l'article Capétiens.