En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Henriette de Clèves

Duchesse de Nevers, fille de François de Clèves (1516-1565), comte (1521-1539), puis duc de Rethel et de Nevers (1539-1565), et de Marguerite de Bourbon-Vendôme, fille de Charles, duc de Vendôme (Aiguillon-en-Guyenne (ou à Rethel ?) 1542-Paris 1601).

Le 4 mars 1565, elle épousa le troisième fils du duc Frédéric II de Mantoue, Louis (Ludovico) de Gonzague (1529-1595), à qui elle transmit le duché de Nevers, et dont elle eut trois enfants : Charles Ier, duc de Mantoue, Catherine (1568 – 1629) et Marie (1571 – 1601), qui, en 1599, épousa Henri de Lorraine, duc de Mayenne.

Femme instruite et éclairée (elle traduisit en français l'Aminta du Tasse), connaissant le grec et le latin, elle protégea les artistes et les savants. Selon une légende tenace, notamment popularisée par Alexandre Dumas, elle eut, quelques années après son mariage avec Louis de Gonzague, une liaison amoureuse avec un gentilhomme piémontais, Annibal de Coconnas, initiateur de massacres lors de la Saint-Barthélemy. Pour avoir trempé dans une conspiration contre Henri III, Coconnas fut décapité à Paris, sur la place de Grève, le 30 avril 1574. Sa tête étant exposée sur la place, Henriette alla, elle-même, la retirer, en pleine nuit, et, après l'avoir fait embaumer, la conserva longtemps dans l'armoire d'un cabinet, à l'hôtel de Nevers, à Paris.